Vous êtes ici: ConnaissancesAmpleur du phénomène → Un problème mondial et européen imprimer

Un problème mondial et européen

D'après les estimations de l'Organisation Mondiale de la Santé (2002), environ 815.000 personnes dans le monde sont décédées par suicide en 2000. Cela représente un taux de mortalité mondial annuel d'environ 14,5 pour 100.000 habitants ou un décès toutes les 40 secondes environ. Les tentatives de suicides, sont 10 à 20 fois plus élevées que le nombre de décès par suicide, ce qui équivaut à une tentative de suicide toutes les 3 secondes.

Le suicide est ainsi la dixième cause de mortalité toutes causes confondues à travers le monde, mais c'est la première cause par 'facteur externe' (hors maladie), c'est-à-dire que le nombre de décès par suicide connu est plus élevé que les morts causées par les guerres, les accidents de la route, les homicides, etc.

Le chiffre annuel de suicides dans le monde pourrait passer à 1,5 million d'ici 2020. 

Parmi les pays fournissant des données sur le suicide, on trouve les taux les plus élevés en Europe orientale et les taux les plus faibles le plus souvent en Amérique latine, dans les pays musulmans et dans quelques pays asiatiques. Les données sur le suicide dans les pays africains sont plus rares.

On constate également une surmortalité masculine importante, à l'exception de la Chine et des pays d'Asie, où le taux de suicides des femmes est plus élevé. Cela peut être dû au fait que les hommes choisissent plus souvent des moyens violents (pendaison ou arme à feu contre intoxication médicamenteuse chez la femme).  Dans les pays industrialisés, la pendaison, l'arme à feu et l'intoxication médicamenteuse sont les moyens utilisés les plus importants.