Vous êtes ici: Connaissances → Facteurs associés aux comportements suicidaires imprimer

Facteurs associés aux comportements suicidaires 

( Page en reconstruction)

 

"Le suicide est un phénomène complexe déterminé par l'interaction de plusieurs facteurs. L'individu, son histoire, son environnement immédiat, son milieu social, composent une trame dont il est presque impossible de défaire les entrelacs."

                                                 Ministère de la Santé et des Services Sociaux, Gouvernement du Québec, "S'entraider pour la Vie" Stratégie québécoise d'action face au suicide, 1998, Canada. 

Dans leur Comprehensive textbook of suicidology, publié en 2000, Maris, Berman et Silverman ont, sur base d'une revue de la littérature, répertorié plus de soixante facteurs de risque, ainsi qu'une bonne dizaine de facteurs de protection associés aux tentatives de suicide et aux suicides. Les auteurs notent que ces deux listes ne sont certainement pas exhaustives, puisque de nouveaux facteurs sont encore actuellement investigués (notamment les facteurs génétiques et biologiques).

Plusieurs approches de ces facteurs associés, diffèrent généralement en fonction de l'appartenance à une certaine disciplines (psychiatrie, science humaines ou santé publique). En effet, l'épidémiologiste, le sociologue ou le psychiatre ne vont pas catégoriser ces facteurs de manière identique.

On distingue deux approches :

 

L'approche classique

Pour rappel, le concept de facteur de risque fait référence, au sens strict du terme, à une variable corrélée statistiquement à la survenue d'un phénomène. Comme nous le montre le schéma ci-dessous, les facteurs probants (c'est-à-dire mis en évidence par des études épidémiologique) associés aux comportements suicidaires peuvent donc être classés en 4 catégories.

 

L'approche dynamique

Il y a dans cette approche une notion de "continuum intégratif", c'est-à-dire que chacun de ces facteurs est en interrelation complexe et dynamique. On distingue 4 types de facteurs associés.